Retour sur 4 journées « découvertes » : que deviennent nos déchets une fois collectés ?

 En cette première quinzaine de décembre 2022, le CDD Périgord Vert a organisé quatre journées[1] pour découvrir deux sites de traitement de nos déchets, en partenariat avec le SMD3 qui a fourni les cars, le pique-nique sur site et des animateurs compétents et motivés.

 

Le matin, visite du centre de tri de La Rampinsolle, à Coulounieix-Chamiers. C’est là que l’ensemble des sacs jaunes collectés sont ouverts et leur contenu réparti par type de matière recyclable : alu, carton, papier, plastique souple, plastique dur… Bonne surprise : le taux de recyclage de ces déchets triés atteint 75 % pour la Dordogne.

L’après-midi, visite du centre d’enfouissement de Saint-Laurent-des-Hommes, Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) pour être précis. C’est là que l’on enfouit dans de gigantesques casiers tous les sacs noirs collectés, réputés ne contenir que des déchets non valorisables. Bonnes surprises : la récupération du méthane et des lixiviats, le parc photovoltaïque sur les anciens casiers, l’attention portée à l’environnement y compris à la biodiversité. Mauvaise nouvelle toutefois : 79% du contenu des sacs noirs ne devrait pas s’y trouver (matières recyclables, verre, déchets organiques…).

Il y a donc un potentiel de progrès à réaliser collectivement :

          les collectivités, en amplifiant la politique de prévention, d’éducation et de développement de la collecte sélective des déchets alimentaires par le compostage,

          les citoyens, en améliorant leur pratique du tri. A cet égard, ce type de visite est un formidable levier pour moins produire et mieux gérer ses déchets.

Pour le CDD, le bilan est largement positif : une soixantaine d’habitants du Périgord Vert (la jauge maximale était de 17 personnes par visite), dont une dizaine d’élus municipaux, ont pu participer à l’une des 4 journées. Tous les retours sont extrêmement positifs. C’est la découverte d’une face cachée de la société du tout-consommable et tout-jetable, et, pour chacun, une journée marquante.

Merci au SMD3 de nous avoir ouvert ses portes.

 

 

[1] Les 5, 8, 13 et 14 décembre

 

 Déchets ménagers : journée découverte du 5 décembre 2022

Nous sommes 18 participants de différentes communes du pays Ribéracois
pour cette première des quatre journées de visite de centres de traitement des
déchets de la Dordogne. A chacun son rôle, le CDD organise, le SMD3 accueille
et anime.

La matinée est consacrée à la découverte du centre de tri de
La Rampinsolle. Les sacs jaunes de la majorité des périgourdins (70 à 75%).  A l’arrivée, les camions déchargent en vrac
les sacs noirs (qui vont être regroupés afin de partir en semi-remorque au
centre d’enfouissement) et les sacs jaunes qui vont être mécaniquement ouverts,
avant de passer sur tapis roulants dans différents procédés de séparation des
matières (cartons, papiers, bouteille plastique claires et opaques, emballages
alu et acier…). Les machines ne font pas tout, et pour améliorer la qualité
du tri, l’étape finale est humaine : des trieurs séparent, éliminent,
réorientent à un rythme effréné. Une fois les matières séparées, elles sont
compactées en « balles » de plastique, papier ou carton (d’environ
1m3) et en plus petites de métaux. Elles partent ensuite vers des usines de
recyclage. En moyenne le taux de recyclage des emballages collectés dans les
sacs jaunes atteint en Dordogne 75%. Ce site industriel de grande envergure
fonctionne jour et nuit, en 3X8.

Après un pique-nique « zéro déchet » d’excellents
produits locaux, partagé dans l’espace pédagogique de l’ISDND[1]
de Saint-Laurent-des-Hommes, nous passons l’après-midi au centre
d’enfouissement . Non loin de l’A89, dans la forêt de la Double, sur le site de
l’ancienne décharge locale, a pris place un des centres d’enfouissement les
plus modernes de France et même d’Europe, sur un espace d’une cinquantaine
d’hectares. Dans un sol argileux, des casiers ou alvéoles, très techniques
(membranes géotextiles, drains de récupération des lixiviats, récupération du
biogaz et production d’électricité…), d’un hectare de surface et de 23 à 25
mètres de profondeur, sont remplis en une année par les sacs noirs (80 000
tonnes par an). A ce rythme, le site sera saturé d’ici 20 ans. Oui, mais, on y
trouve beaucoup de choses qui n’ont rien à y faire ! Pour 203 kg
(production moyenne annuelle d’un périgourdin), seuls 44 kg sont parfaitement à
leur place. Il n’y a donc pas de fatalité à une saturation si rapide de ce
grand site.

En bref, une journée captivante, une meilleure compréhension
des enjeux, et notamment du rôle primordial de l’éducation, à commencer par
celle des jeunes périgourdins.

Merci au SMD3 et à l’animatrice très pédagogue et motivée qui
nous a accompagnés tout au long de cette visite.    

1 Installation de Stockage de Déchets
Non Dangereux

 


[1]
Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux

 

Il faut sauver la librairie de Ribérac !

Ce vendredi 2 décembre 2022, au Café Pluche, le CDD du Périgord Vert s’efface devant les fondateurs de cette initiative citoyenne, Patricia et Thierry Lambert. Avec un autre couple, ils se sont immédiatement mobilisés dès qu’ils ont appris que les deux libraires de l’Arbre à Palabres, dernière librairie de Ribérac, prenaient leur retraite fin mars 2023 et qu’il n’y avait pas de repreneur.

A leur côté, nous sommes une vingtaine, pour les écouter faire un point complet de ce projet qu’ils ont pris à bras le corps, puis échanger sur ses nombreuses facettes.

La première réunion publique qu’ils ont organisée a rassemblé 70 personnes. Cette affluence traduit bien l’importance de ce commerce de centre-ville pas comme les autres, car il touche à la culture, à l’éducation, à notre patrimoine littéraire.

Un collectif est créé. On s’oriente vers une société coopérative plutôt que vers une formule associative. Un important travail d’identification de nombreuses initiatives de ce type, sur tout le territoire français, a été entrepris. Il est riche d’enseignements. Plusieurs groupes de travail ont été créés : statuts, finance, communication…

Plusieurs membres du CDD sont certainement prêts à apporter leur contribution à ce projet essentiel à la richesse de la vie en pays Ribéracois.  

L’habitat Accompagné Partagé Inséré

Dans nos villages : utopie ou réalité ?

Une journée éclairante, le 3 décembre 2022 à Mareuil en Périgord

 

Qu’il soit intergénérationnel, pour le « Bien Vieillir » ou inclusif, l’idée de l’habitat partagé fait son chemin. Ça se discute comme disent certains, des projets apparaissent un peu partout. L’habitat partagé et accompagné peut être une solution pour faire face à la perte d’autonomie, à la dépendance, au handicap. Il peut être du plus grand intérêt pour nos campagnes, nos petites villes, nos villages.

Les problèmes inhérents à la période ultime de la vie et/ou au handicap ne sont pas toujours faciles à résoudre. Nous sommes pourtant tous concernés, surtout si la vieillesse, la maladie, l’accident, la fatalité nous privent de notre autonomie, ou si nous sommes en charge de personnes dépendantes.

Alors quelles solutions, l’EHPAD ? Les alternatives existent et se développent, en particulier pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent finir leur vie chez eux,
mais qui souhaitent conserver un lien avec un cadre familier.

L’habitat Accompagné-Partagé-Inséré (API), encore appelé habitat inclusif, peut répondre aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie, mais aussi à ceux des personnes en situation de handicap.

C’est un habitat à taille humaine, avec une dizaine de résidents au maximum, et un personnel d’assistance 24h/24 pour aider les résidents aux levers, aux toilettes, aux repas, aux couchers, et à s’occuper, en gardant un lien avec les actifs.

Il est idéalement inséré dans les centres bourgs de nos villages et petites villes. Il contribue à la revitalisation de ces centres bourgs tout en permettant aux résidents de maintenir une proximité avec leurs proches, leurs connaissances, leurs milieux de vie.

Cet habitat API est encore peu développé en Dordogne. Il ne demande qu’à s’y épanouir. Pour cela, il faut des initiatives, des porteurs de projets, des aides publiques et privées, du savoir-faire et du savoir-être.

C’est pour échanger sur tous ces sujets, et susciter des projets, que le Conseil de Développement Durable du Périgord Vert a convié les habitants et les élus de Dordogne à une matinée d’informations, d’échanges, et d’action. Elle a bénéficié du concours d’experts et de porteurs de projets dans le domaine de l’habitat Accompagné Partagé Inséré dans nos villages.

Cette réunion pour l’action a eu lieu le samedi matin 3 décembre 2022, dans la salle polyvalente de Mareuil, 32 route du Repaire – 24340 Mareuil en Périgord. Elle fut très éclairante. Vous en trouverez bientôt un compte-rendu sur ce site.


Informations complémentaires : Bruno Déroulède – 06 07 80 07 3

A LA DECOUVERTE DE 2 SITES MAJEURS DE TRAITEMEN DE NOS DECHETS

 

 

Notre territoire, le Périgord Vert, ses communautés de communes, l’ensemble de ses communes, et in fine l’ensemble de ses habitants, sont concernés au premier chef par la problématique des déchets ménagers.
Au moment où se met en place la « redevance incitative » et où l’on sent bien notre département traversé de doutes sur l’opportunité de ce nouveau système de collecte et de tarification, le CDD poursuit un travail pédagogique sur ce thème longtemps délaissé. Ainsi, après la journée d’informations et d’échanges qui a réuni à Brantôme le 20 novembre 2021 une centaine de participants, et les deux soirées de ciné-débats autour du film « Trashed » des 8 avril à Ribérac et 15 avril à Saint-Aulaye, le CDD Périgord Vert convie les habitants et les élus du Périgord Vert à visiter les deux sites majeurs de traitement de nos déchets : le centre de tri récemment modernisé de Coulounieix-Chamiers à Rampinsolle et le centre d’enfouissement de Saint-Laurent-des-Hommes.
Sommes-nous  conscients que nous produisons trop de déchets, que nous devons en réduire la quantité à la source, puis les trier au mieux et au final ne charger le désormais fameux  » sac noir », destiné à l’enfouissement, que des seuls déchets non valorisables ? Pas suffisamment. Pour autant, l’effort à fournir ne saurait reposer sur les seuls habitants, et c’est la Société toute entière qui est invitée à se mobiliser, Etat et Collectivités locales, entreprises, commerces et tout particulièrement la grande distribution, et nous enfin habitants-consommateurs.
Visiter ces Centres de traitement des déchets ménagers, c’est se donner l’occasion de voir ce qui est en général invisible, c’est l’occasion de comprendre et de mesurer les enjeux à l’échelle de notre territoire. Alors, inscrivez-vous nombreux, ça promet d’être passionnant !
 
Paul Brejon, administrateur du CDD  

 

Les gens et le Revenu Universel : Jeudi 17 Nov :
ciné-débat au Broc Branlant
à St
Estèphe.

 

Cher.es habitant.es du territoire,

 

Cet évènement est
proposé dans le cadre de la programmation du futur Espace de Vie Sociale sur le
territoire piégutain. Un de ses objectifs est d’organiser des événements
culturels et festifs pour encourager la découverte artistique et les échanges
autour de questions de société.  En aperçu, nous vous proposons ce jeudi
17 Novembre une soirée ciné-débat autour de la question du revenu universel.

 

Cette idée fait débat
depuis plusieurs années, elle est source d’appréhensions et d’interrogations
car autant défendue par des milieux de gauche humanistes que des milieux
d’ultralibéraux. Bien entendu, les projets diffèrent autant sur le fond que sur
la forme. Le Mouvement Français pour un Revenu de Base pense que si cette
proposition s’inscrit dans un projet de société respectueux des humains et de
leur environnement, elle pourrait servir de levier vers un nouveau paradigme où
bien-être individuel pourrait être lié à bien-être collectif.

Certain.e.s, comme le
projet expérimental TERA, dans le Lot et Garonne, n’ont pas attendu l’Etat et
le reste de la société pour essayer de créer le leur….

 

A SUIVRE LORS DE
LA PROJECTION DU 17 NOVEMBRE

 

 

 

 

 

 

Vendredi 18 novembre venez danser à Saint Pardoux !

Initiation à 18 heures et  Bal Trad’ à  20 heures

Avec Gilles de Becdelièvre + scène ouverte 

Venez découvrir le street food, la cuisine populaire de rue !

Soirée organisée par le groupe-projet EVS du Spardocien 

(St Pardoux et les communes voisines) Salle polyvalente de St Pardoux

info :

06 20 42 00 61 ou 06 42 95 76 16

d

Roulons solidaires à Piégut, Abjat, Champniers-Reilhac, Etouars, Augignac, St Estèphe, Busserolles, Bussière-Badil, St Barthélémy…

Vous …

Vous voulez faire des courses dans les commerces des environs,
Vous voulez consulter un professionnel de santé,
Vous devez vous rendre auprès d’une administration locale,
Vous souhaitez aller voir des amis et rompre la solitude,
Vous souhaitez participer à la vie sociale locale (loisirs, manifestations)

Mais …

Vous n’avez pas de véhicule pour vous déplacer,
Vous n’avez pas le permis de conduire,
Vous n’osez plus conduire votre véhicule,
Vous êtes loin des lignes de transports publics,

Vous…

Vous disposez d’un véhicule et d’un permis de conduire,
Vous avez un peu de temps à consacrer aux autres,
Vous avez envie de vous investir sur votre territoire,

Ou bien

Vous faites régulièrement le même trajet avec votre véhicule,

Devenez conducteur solidaire !

 » Courvoiturage … 
Transport à la demande « 

Faites une place dans votre voiture à une personne isolée, ou en besoin de moyen de transport,

Vous lui apporterez plus que de la mobilité !
Vous participerez à une nouvelle façon de construire du commun !

 

Merci  de remplir ce bref questionnaire et de donner votre avis

 

 

 

 

 

Avant le 20 novembre pour organiser ensemble dans la proximité,

 

Une aide aux déplacements
pour les habitants par les habitants

Nous voulons apporter une réponse au manque de mobilité de certains habitants de Piégut et des communes voisines. 

Comment ? En facilitant la mise en relation de toutes les personnes qui ont besoin de se déplacer, avec des conducteurs disponibles (jeunes retraités ou autres volontaires)  qui ont envie de rendre service, mais aussi toutes personnes en activité qui régulièrement partent de leur domicile sur leur lieu de travail ou d’activité

Mercredi 30 novembre à 18h à Augignac
Au Foyer Rural
Une concertation ouverte à tous pour organiser ensemble dans la proximité,  des réponses économiques, écologiques et solidaires aux besoins de mobilité.

Par exemple : une formule « transport à la demande »

Les personnes font une demande de déplacement par téléphone au correspondant local de l’association, qui la transmet à des conducteurs volontaires inscrits dans la proximité. Le premier disponible est mis en relation avec le passager, il va le chercher à son domicile, l’emmène sur son lieu de rendez-vous, et le raccompagne. Les conditions ; chacun est membre de l’association et le passager indemnise le conducteur solidaire de ses frais de carburant au tarif fixé par l’association. Celle-ci contracte une assurance adaptée au dispositif et procède à un enregistrement de chaque transport solidaire. 

Par exemple : une formule « courvoiturage »

Des personnes effectuant régulièrement le même trajet avec leur véhicule à des horaires fixes (pour aller ou revenir du travail, du marché …) déclarent leurs disponibilités pour du courvoiturage (covoiturage de proximité) auprès de l’association.  Lorsque le correspondant local reçoit une demande de transport solidaire compatible avec l’offre, il met le passager demandeur en relation téléphonique avec le conducteur solidaire. 

D’autres formules ?

Il y a peut-être d’autres réponses à imaginer ensemble ? Faites nous part de vos suggestions. De nos échanges pourront sortir des solutions pratiques et réalisables. Nous nous inspirerons des résultats de l’enquête à laquelle nous vous remercions de répondre, et aussi de reportages sur des expériences que nous visionnerons en vidéo projections.

Pour notre groupe « pouvoir bouger » dépasse le simple besoin de déplacement.
Cela nous renvoie plus profondément au besoin d’intégration, de cohésion sociale     et de réduction de notre impact énergétique sur le climat.

 

Merci pour votre réponse

Cette initiative est portée par le groupe-projet pour un Espace de Vie Sociale sur le Piégutain, qui s’est constitué à partir d’une soirée publique réunissant 70 citoyens le 23 février à Piégut. Plus d’une quinzaine d’entre nous se sont alors engagés bénévolement afin d’élaborer un projet pour répondre aux besoins mis en évidence par l’enquête « Vitalité Sociale » réalisée en 2021 sur notre territoire. Ce projet avance bien et s’organise actuellement autour de 5 grands objectifs, qui restent ouverts à toutes les suggestions :
•    Favoriser la mobilité sur notre territoire afin de lutter contre l’isolement, et réduire notre impact environnemental.
•    Proposer des lieux de rencontres pour renforcer les liens entre les habitants dans leur diversité, et encourager le partage et la transmission de savoirs.
•   Développer la circulation des informations et des actualités locales et associatives, et faciliter l’accès aux usages du numérique.
•    Organiser des événements culturels et festifs pour encourager la découverte artistique et les échanges autour de questions de société.
•    Sensibiliser à la protection de l’environnement et des écosystèmes, faire connaître et valoriser notre patrimoine naturel.


Initié et provisoirement accompagné par le CDD* notre groupe-projet va bientôt se déclarer en association (Loi 1901) et engager un dialogue avec les partenaires institutionnels pour les inviter à soutenir le développement de son projet. Cette démarche est soutenue par la Communauté de communes du Périgord Nontronnais et le Conseil départemental de Dordogne.


(*CDD : Animateur de démocratie locale, le Conseil de Développement Durable du Périgord Vert est une association de citoyens qui veulent participer au développement de leur territoire.)


 

 


 

 

DECORONS NOS VILLAGES POUR NOËL


Le groupe Espace de Vie Sociale du Spardocien, constitué
d’habitants de St Pardoux, Savignac de Nontron, Mihlac de Nontron, St Front la
Rivière, St Saud la Coussière, Champ Romain et Sceau St Angel, a pour projet de
participer à la décoration de nos communes à l’occasion des fêtes de fin
d’année.

Nous vous invitons à nous rejoindre pour fabriquer des décos
XXL. 

PREMIER RENDEZ-VOUS LE JEUDI 27
OCTOBRE à partir de 14H30
 

Dans les locaux des ateliers synaptiques (Zone de
la Baticolle) de St Pardoux la Rivière.

Nous avons besoin de bois, rondins, bûches, peinture………Tous
les dons, les nouvelles idées et les bonnes volontés sont les bienvenus.

Cet atelier a pour objectif de rassembler et de partager le
plaisir de faire ensemble.

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter :

Marie 06 84 64 38 46
et/ou Michèle 07 72 42 34 37

 

Chers élus, associations locales et citoyens,

En février 2022 à Piégut, nous étions 70 à vouloir mieux habiter notre territoire, le Piégutain. Créer du lien entre les gens, jeunes et anciens,
natifs et nouveaux arrivants et essayer de répondre à quelques-uns de nos vrais soucis : les déplacements, l’accès au numérique, l’environnement, l’isolement…Quelques mois plus tard, on revient avec des propositions et la volonté d’en développer d’autres dans le cadre d’une association en voie de création.

Vous voulez bouger avec nous ?

Samedi 29 Octobre : ON SE LANCE…

Petite soirée de démarrage avec des stands pour recueillir vos idées et propositions!
Stéphane Calassou et ses jazzmens enchanteront nos oreilles sur des rythmes endiablés!
Ça se passera à la Salle du Minage de Piégut-Pluviers, à partir de 18h. Petite restauration et buvette sur place.

Dans l’idée de ne pas faire doublon et plutôt de coopérer avec les associations locales, nous les invitons particulièrement à venir à cette soirée de lancement pour récolter leurs idées !

… ET ON CONTINUE

Samedi 5 Nov     > Jouons à Busserolles, Jeux de société et goûter – Salle des fêtes | 15h

Jeudi 17 Nov    > Débattons à Saint Estèphe, ciné-débat sur le revenu universel – Broc Branlant | 20h

   Mercredi 30 Nov    > Roulons solidaires à Augignac – Foyer rural |  18h

    Dimanche 4 Déc     > Parlons d’art à Rochechouart – Château de Rochechouart |  15h

    Jeudi 15 Déc     > Fil & Aiguille à Champniers-et-reilhac – Maison des associations | 18h

Mel :
* Infos, et covoiturage auprès de Louise 05 53 56 26 78

A TRÈS BIENTÔT POUR AGIR ENSEMBLE !

Accompagnée par le CDD, cette démarche est soutenue par la Communauté de communes du Périgord Nontronnais et le Conseil départemental de la Dordogne.

 

 

 

 

 

Samedi 22 octobre 2022 à 15h, venez découvrir l’arboretum de Montagnac sur la commune de Saint-Saud-Lacoussière.

Vous pourrez y apprendre à reconnaitre les espèces d’arbres de tous les continents.

Visite gratuite animée par Sébastien Le Goyet, technicien forestier.

Rafraichissements et quiz à l’issue de la visite.

Réservation conseillée au 06 83 47 09 46 puis RDV sur place rue de l’Arboretum – 24470 Saint-Saud-Lacoussière.

Cette balade découverte est proposée par le groupe-projet Espace de Vie Sociale, accompagné par le CDD.