Périgord Vert

L’habitat Accompagné Partagé Inséré

Dans nos villages : utopie ou réalité ?

Participez à notre journée du 3 décembre à Mareuil en Périgord

 

Qu’il soit intergénérationnel, pour le « Bien Vieillir » ou inclusif, l’idée de l’habitat partagé fait son chemin. Ça se discute comme disent certains, des projets apparaissent un peu partout. L’habitat partagé et accompagné peut être une solution pour faire face à la perte d’autonomie, à la dépendance, au handicap. Il peut être du plus grand intérêt pour nos campagnes, nos petites villes, nos villages.

Les problèmes inhérents à la période ultime de la vie et/ou au handicap ne sont pas toujours faciles à résoudre. Nous sommes pourtant tous concernés, surtout si la vieillesse, la maladie, l’accident, la fatalité nous privent de notre autonomie, ou si nous sommes en charge de personnes dépendantes.

Alors quelles solutions, l’EHPAD ? Les alternatives existent et se développent, en particulier pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent finir leur vie chez eux,
mais qui souhaitent conserver un lien avec un cadre familier.

L’habitat Accompagné-Partagé-Inséré (API), encore appelé habitat inclusif, peut répondre aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie, mais aussi à ceux des personnes en situation de handicap.

C’est un habitat à taille humaine, avec une dizaine de résidents au maximum, et un personnel d’assistance 24h/24 pour aider les résidents aux levers, aux toilettes, aux repas, aux couchers, et à s’occuper, en gardant un lien avec les actifs.

Il est idéalement inséré dans les centres bourgs de nos villages et petites villes. Il contribue à la revitalisation de ces centres bourgs tout en permettant aux résidents de maintenir une proximité avec leurs proches, leurs connaissances, leurs milieux de vie.

Cet habitat API est encore peu développé en Dordogne. Il ne demande qu’à s’y épanouir. Pour cela, il faut des initiatives, des porteurs de projets, des aides publiques et privées, du savoir-faire et du savoir-être.

C’est pour échanger sur tous ces sujets, et susciter des projets, que le Conseil de Développement Durable du Périgord Vert convie les habitants et les élus de Dordogne à une matinée d’informations, d’échanges, et d’action. Elle bénéficiera du concours d’experts et de porteurs de projets dans le domaine de l’habitat Accompagné Partagé Inséré dans nos villages.

Cette réunion pour l’action aura lieu le samedi matin 3 décembre 2022, à partir de 9h30, dans la salle polyvalente de Mareuil, 32 route du Repaire – 24340 Mareuil en Périgord.

Informations complémentaires : Bruno
Déroulède – 06 07 80 07 3

A LA DECOUVERTE DE 2 SITES MAJEURS DE TRAITEMEN DE NOS DECHETS

 

 

Notre territoire, le Périgord Vert, ses communautés de communes, l’ensemble de ses communes, et in fine l’ensemble de ses habitants, sont concernés au premier chef par la problématique des déchets ménagers.
Au moment où se met en place la « redevance incitative » et où l’on sent bien notre département traversé de doutes sur l’opportunité de ce nouveau système de collecte et de tarification, le CDD poursuit un travail pédagogique sur ce thème longtemps délaissé. Ainsi, après la journée d’informations et d’échanges qui a réuni à Brantôme le 20 novembre 2021 une centaine de participants, et les deux soirées de ciné-débats autour du film « Trashed » des 8 avril à Ribérac et 15 avril à Saint-Aulaye, le CDD Périgord Vert convie les habitants et les élus du Périgord Vert à visiter les deux sites majeurs de traitement de nos déchets : le centre de tri récemment modernisé de Coulounieix-Chamiers à Rampinsolle et le centre d’enfouissement de Saint-Laurent-des-Hommes.
Sommes-nous  conscients que nous produisons trop de déchets, que nous devons en réduire la quantité à la source, puis les trier au mieux et au final ne charger le désormais fameux  » sac noir », destiné à l’enfouissement, que des seuls déchets non valorisables ? Pas suffisamment. Pour autant, l’effort à fournir ne saurait reposer sur les seuls habitants, et c’est la Société toute entière qui est invitée à se mobiliser, Etat et Collectivités locales, entreprises, commerces et tout particulièrement la grande distribution, et nous enfin habitants-consommateurs.
Visiter ces Centres de traitement des déchets ménagers, c’est se donner l’occasion de voir ce qui est en général invisible, c’est l’occasion de comprendre et de mesurer les enjeux à l’échelle de notre territoire. Alors, inscrivez-vous nombreux, ça promet d’être passionnant !
 
Paul Brejon, administrateur du CDD